Courage fuyons !

Aujourd’hui, quand on est un responsable du RUMP, il convient de préciser, lorsque l’on annonce sa candidature aux élections municipales, que l’on ne se présentera pas aux provinciales.

Ces derniers jours, emboitant le pas à leur mentor Pierre Frogier qui, de toute évidence se méfie comme de la peste du suffrage universel, Eric Gay et George Naturel, piliers du RUMP à la Province sud et au Congrès, ont juré la main sur le cœur qu’il n’y aurait désormais plus que la mairie, leur chère mairie. Tout le monde les a entendus nous proclamer que le travail de maire était tel qu’il réclamait une présence à temps complet et que le mandat de maire n’en tolérait aucun autre si l’on souhait être efficace. Je me demande donc pourquoi ils ne l’ont pas fait plus tôt ! Cela signifie que, pendant les longues années où ils ont été maires et conseillers provinciaux, leur mairie avait moins d’importance à leurs yeux ! Pourquoi en serait-il autrement aujourd’hui ? La tartuferie ne les étouffe pas…

D’autant que l’on sait bien quelles sont les raisons qui les poussent à faire ces déclarations à l’emporte-pièce auxquelles personne ne croit.

D’abord, il n’y aura pas de place pour tout le monde sur la liste du RUMP-Avenir Ensemble-LMD pour les élections en Province sud. Si chaque strapontin sera âprement disputé, le RUMP va devoir faire une petite place à ses alliés pour tenter de ne pas sombrer totalement. Que faire des Loueckhote, Leroux, Vittori, Robineau, Ohlen ? Il faut au moins leur laisser espérer un petit quelque chose ! Ensuite, dans la perspective d’un naufrage annoncé, rien ne dit que Gay ou Naturel aient franchement envie de couler ! Bien accrochés à leur mairie, ils ont sans doute jugé qu’un poste de maire c’était toujours ça de pris.

Mais avouons qu’ils sont drôles à nous faire croire à de telles balivernes. Il n’est pas de tradition en effet au RPCR devenu RUMP de laisser sa place. Jacques Lafleur lui-même n’avait pas voulu s’en aller ! La réalité électorale qui veut que, depuis 2004, le parti de M. Frogier connaisse une lente, mais constante et progressive érosion va se confirmer dans les scrutins de l’année prochaine. Et chacun voudra sa place dans la boite à sardines qui se rétrécit d’élection en élection, il faut donc se serrer chaque fois davantage dans un espace politique de plus en plus réduit…

Une réflexion sur “Courage fuyons !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s