June : une rafale de cafouillages

A peine le gouvernement est-il en charge de la sécurité civile qu’il doit donc s’atteler au traitement d’une petite dépression. Dans ses locaux flambants neufs, Harold Martin, entouré d’une trentaine de personnes, mais en l’absence du tout nouveau directeur de ce service désormais transféré à la Nouvelle-Calédonie, a donc exercé les fonctions jadis dévolues au Haut-commissaire. Une grande première emplie d’interrogations

 

= Un nouveau directeur pas là

Mais où était donc Eric Backes ? Tout le monde s’est posé la question dans l’antre de la sécurité civile calédonienne. Le mari de la « ministre » vient d’être nommé le 14 janvier, mais personne ne l’a vu dans la gestion de June. Il est visiblement en vacances… En tous les cas, les sapeurs-pompiers auraient apprécié que celui qui doit être leur chef soit présent, ne serait-ce que pour prendre la mesure de ses nouvelles responsabilités. 

= Des cafouillages opérationnels

Pour June, il était donc question d’une simple dépression progressant lentement en direction du Nord de la Nouvelle-Calédonie, les conséquences de ce phénomène naturel étant difficilement prévisibles et nécessitant donc une certaine vigilance. Mais pour Harold Martin, il ne fallait pas « pinailler ». Alors que le dispositif doit être mis en œuvre « dès que survient un événement grave susceptible de dégénérer en crise », le président a décidé de prendre la direction des opérations et de mettre en pré-alerte cyclonique l’ensemble de la Nouvelle-Calédonie. 

L’arrêté du président du gouvernement du 17 janvier 2014 déclenche la pré-alerte cyclonique à 15 heures en « considérant que le dépression tropicale faible constitue un événement de sécurité civile dangereux pour les personnes, les biens et l’environnement ». Ainsi, une simple dépression tropicale faible située à plus de 500 kilomètres et ne présentant aucune caractéristique de renforcement serait donc dangereuse pour les personnes, les biens et l’environnement et justifierait qu’une pré-alerte cyclonique soit déclenchée…

La différence entre un événement signalé et un événement menaçant ne semble pas avoir été convenablement intégrée par la cellule de crise. Sans doute faut-il y voir un excès de précaution consécutif au manque d’expérience. Alors que June ne concernait que le Nord, c’est l’ensemble de la Nouvelle-Calédonie qui a été placé en pré-alerte. Plus surprenant encore, alors que cette dépression tropicale modérée est à 350 kilomètres au nord-ouest de Belep, M. Martin considère, bien qu’elle baisse d’intensité en se rapprochant, que June est un événement dangereux (sic !) et il prend par conséquent un nouvel arrêté déclenchant l’alerte « orange » dans les communes du Nord et à Thio.

= Mais aussi des cafouillages juridiques

 Mais au-delà de ces difficultés opérationnelles, il est également permis de s’interroger sur la capacité juridique du président à traiter ces questions comme il l’a fait. D’abord, aucun arrêté du gouvernement ne semble avoir confié la sécurité civile à M. Martin. Ce secteur était attribué à Philippe Gomès avant qu’il ne démissionne et il ne figure plus dans le portefeuille de Frédéric de Greslan qui l’a remplacé. Sans être juriste, on peut donc légitimement se demander si le chef de l’exécutif considère que ce secteur lui est revenu de droit et qu’il suffit maintenant de remplacer la référence au Haut-commissaire par celle du président du gouvernement dans les textes pour qu’il puisse agir. Toutefois, sauf à considérer que l’article 134 relatif au pouvoir de police administrative du président du gouvernement lui reconnaît du même coup une compétence exclusive en matière de sécurité civile, il faut noter que le gouvernement n’a pas été mis en mesure d’attribuer cette compétence à l’un ou l’autre de ses membres. 

Th. S.

Lire notre article complet sur le sujet dans notre édition papier du 24 janvier.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s