A Tahiti, on encourage les départs dans la Fonction publique

Un dispositif d’incitation au départ pour les fonctionnaires de catégorie C et D a été mis en place en Polynésie française. Modèle à prévoir en Nouvelle-Calédonie ?

 

Un peu comme l’Etat français, la Polynésie française, en proie à de graves déficits budgétaires, est obligé de trouver des économies. Dans ce contexte, une loi du pays prévoit, depuis la fin de l’année 2013, un dispositif d’incitation au départ volontaire des fonctionnaires de catégorie C et D. Objectif : la réduction des dépenses de personnels, donc limiter les effectif des agents publics.

Mais ce n’est pas tout. Les fonctionnaires appartenant à la convention collective des ANFA (Agents non fonctionnaires de l’administration) de catégorie 3, 4 et 5 peuvent aussi bénéficier de ce dispositif. Pour quelle incitation ? Une indemnité forfaitaire de départ volontaire dont le montant maximum est fixé à 20 mois de salaire mensuel brut. Un montant maximum qui s’entend hors prime et indemnité, à l’exception de la prime d’ancienneté des ANFA relevant de la 5ème catégorie.

Des crédits de 1,2 milliard 

En outre, le Conseil des ministres a précisé les périodes de mise en œuvre de ce dispositif ainsi que les délais et les modalités de dépôt des dossiers de demande. La date limite de dépôt des dossiers a été fixée au 30 septembre 2014, alors que tous les départs devront être réalisés au 31 décembre 2014. Il s’agit de finaliser le plus de dossiers possibles et ce jusqu’à l’épuisement des crédits votés dans le cadre du budget primitif 2014, à savoir 1,2 milliard de francs CFP.

Le gouvernement calédonien va-t-il être contraint, comme son homologue polynésien, à ébaucher ce même type de dispositif ? Quand on connait le nombre important de fonctionnaires en Nouvelle-Calédonie (15 400 agents dont 46% de contractuels selon les chiffres de 2010) et les difficultés budgétaires qui s’annoncent, quand on sait qu’il va bien falloir rationaliser cette fonction publique pour la rendre plus efficace, il y a tout lieu de penser qu’une telle démarche n’est pas à exclure. Toutefois, comme le sujet est tabou et que les élections approchent, personne n’en parlera avant mai 2014…

Th. S. avec http://www.tahiti-infos.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s