Le directeur du Travail limogé : une nouvelle affaire Boiteux en perspective ?

Le cas du très controversé Pierre Garcia, directeur du Travail depuis 2004, a finalement été tranché lors de la séance du gouvernement du 13 février. Ce fonctionnaire de l’Etat détaché qui n’avait jamais effectué le transfert de ses intérêts matériels et moraux en Nouvelle-Calédonie, bénéficiait d’une situation tout à fait exceptionnelle puisqu’après avoir épuisé les droits au détachement, il fut mis à disposition par son ministère d’origine à la demande expresse d’Harold Martin.

Mais à force d’être trop protégé par son membre du gouvernement calédonien, Georges Mandaoué, le directeur du Travail a perdu le sens des réalités et a sans doute pensé qu’il était devenu intouchable grâce à ce statut privilégié. Il est vrai que la méthode qui consiste à organiser le dialogue social autour de nombreux et coûteux déplacements à l’étranger a ses limites. Même l’USTKE commençait à en avoir assez des facéties de M. Garcia. A force de franchir la ligne jaune, le directeur du Travail en est arrivé à contester les choix de son ministre notamment cette collaboration avec l’onéreux cabinet Zoltan Kahn dont les honoraires peuvent s’élever à plus de 150 000 francs par jour et qui commençait à empiéter sérieusement sur ses plates-bandes. Mandaoué et Garcia en seraient quasiment venus aux mains. Dans ce contexte, le sort du directeur du Travail était scellé et son départ prévisible. Son limogeage est désormais effectif à partir de fin mars. Nul doute que Force ouvrière, en conflit quasi permanent avec M. Garcia, a déjà sorti les bouteilles de champagne.

Aux dernières nouvelles, le directeur en instance de limogeage aurait tenté un ultime baroud d’honneur pour essayer d’empêcher que six voix sur onze ne se prononcent en faveur de son éviction. Peut-être sommes-nous là encore à la veille d’un contentieux du style Boiteux et ce n’est peut-être que le début. En effet, selon certains fonctionnaires du gouvernement, Harold Martin voudrait mettre à profit les derniers mois de son exécutif pour couper les têtes des cadres qui n’ont pas été considérés comme assez loyaux. Il s’en prendrait également aux proches de Philippe Gomès, comme sa sœur qui travaille à la direction de l’Enseignement et dont le dossier de renouvellement de détachement reste bloqué depuis plusieurs mois sur le bureau de M. Martin…

4 réflexions sur “Le directeur du Travail limogé : une nouvelle affaire Boiteux en perspective ?

  1. Ah oui! La sœur de Gomes. Celle qu’il a recruté en 2010 quand il était président du gouvernement! Mais là c’était normal de privilégier sa famille!

  2. Garcia s’est fait « zoltaner » ? On va pas pleurer LOL A Tontouta avec le goudron et les plumes ! Fournis par FO… Un hic : le limogeage date du 13 mais l’appel à candidature du 3. Encore de grasses indemnités à payer par les Calédoniens ?

  3. Pingback: Le Canard enchainé se moque de notre FO | l'Eveil au quotidien

  4. Pingback: Un parfum de scandale ? | l'Eveil au quotidien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s