Le tribunal de l’histoire

Les pluies diluviennes et Edna ont balayé l’actualité de ces derniers jours et emporté avec elles la tragédie de Nakéty. Une tragédie en effet aux conséquences lourdes et désastreuses en ce qu’elle remet en cause la construction fragile et délicate élaborée depuis la poignée de mains et le retour de la paix. Les jeunes vandales auteurs présumés du saccage de la mine Ballande ont exprimé un message politique : ce sont bien des considérations politiques qui les ont conduits à agir et à faire pour 800 millions de francs de dégâts ! Que l’on cesse maintenant de nous parler d’une jeunesse en déshérence et en quête de repères, ceux qui ont agi à Nakéty l’ont fait parce qu’ils croient aux messages et aux discours que leurs ainés leur ont tenus. Et en cela, les leaders indépendantistes de l’UC et du Parti travailliste ont une responsabilité de première importance… Qu’on les convoque au tribunal de l’histoire !

Que l’on cesse maintenant, tout du moins sur ce dossier précis, d’aller chercher noise aux entrepreneurs miniers et de les accuser d’avoir, par leur inaction, fomenter les troubles ! L’inaction coupable dont a fait preuve le membre du gouvernement chargé du secteur minier, en l’occurrence le maire de Canala, Gilbert Tyuienon, pèse lourd dans le dossier d’accusation. Il avait à sa disposition tous les leviers pour agir, que ne l’a-t-il fait ? Quant aux rodomontades de ce pauvre Sylvain Néa, surgi ubuesquement d’un silence qui seyait à tous, qu’en penser d’autre que du mépris ?

Que l’on cesse maintenant de faire croire que Canala est comme les autres communes calédoniennes. Les gendarmes, les infirmières, les enseignants, tous témoignent de la difficulté de vivre dans un environnement d’insécurité permanente. Ça n’est pas que sur le ton de plaisanterie que l’on dit de l’ex-Napoléon ville qu’elle est la capitale du trafic de cannabis et du recel de voitures volées ! Et cette délinquance, contre laquelle finalement personne n’agit vraiment, ni le maire ni les coutumiers, elle gangrène tout le tissu social de la commune et des tribus. Mais qui peut croire, lorsque l’on connaît la Nouvelle-Calédonie et ses modes de vie, qu’à Canala, on ne sait pas qui sont les délinquants ?

Que l’on cesse maintenant de nous faire croire que tout va bien et que les choses ne se reproduiront plus. Cela fait bientôt un mois que les faits se sont produits et tous les auteurs de l’un des plus importants saccages économiques et industriels de toute l’histoire de la Nouvelle-Calédonie n’ont pas encore été interpellés ! Ce saccage à 800 millions, il a sans doute été commis par des jeunes mineurs dans une commune de 3 341 habitants. Et l’on n’en a donc trouvé aucun, puisque les seuls trois qui ont été mis en cause ont été livrés aux gendarmes par les coutumiers !

Nakéty est une honte. A tous les niveaux : politique, administratif, judiciaire, coutumier ! Voudrait-on que les Evénements recommencent que l’on ne s’y prendrait pas autrement. Les déclarations intempestives des uns, les écrans de fumée lâchés par les autres, les actes de ceux-ci et l’inaction de ceux-là, sont autant d’ingrédients de cette mayonnaise mortelle que l’on voit prendre et monter sous nos yeux.

Le Zélateur Masqué

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s