Quand l’AFD justifie son ingérence dans les compétences locales par le levier financier

Thierry Cornaille, l'exception calédonienne de la SIC.

Thierry Cornaille, l’exception calédonienne de la SIC.

L’Agence française de développement (AFD), actionnaire à 50% du capital de la SIC, annonçait dernièrement qu’elle accordait 1,1 milliard à cette Société d’économie mixte (SEM) pour lancer le chantier permettant de poursuivre la destruction des tours de Saint-Quentin et que le montant global de ses interventions en Nouvelle-Calédonie serait de l’ordre de 25 à 35 milliards en 2014.

Le logement relève pourtant en Nouvelle-Calédonie de la compétence des Provinces. C’est d’ailleurs pourquoi Harold Martin avait préconisé, il y a quelques années, que les capitaux de l’AFD soient rétrocédés aux Provinces afin qu’elles puissent mettre en œuvre librement leur politique en matière d’habitat, et tout particulièrement d’habitat social. Comme on pouvait s’y attendre, ces déclarations d’intention n’ont pas été suivies d’effet car le président du gouvernement ne veut pas se brouiller avec l’Etat. Or, l’AFD, c’est le bras armé de l’Etat dans le domaine du crédit.

On constate cependant que la politique de la SIC est bien loin de répondre aux exigences de rééquilibrage voulues par l’Accord de Nouméa. En effet, avec 7 856 logements sociaux en Province sud et seulement 296 en Province nord, non seulement la SIC ne contribue pas à cet objectif, mais, pire, elle encourage l’exode des habitants du Nord et des Iles vers le Grand Nouméa.

Qui paie commande ?

Le 12 février dernier, lorsque des membres du conseil d’administration de la SIC représentant la Nouvelle-Calédonie se sont émus de ce que l’AFD imposait le recrutement d’un nouveau directeur général depuis Paris, sans aucune concertation et surtout sans respecter la loi du pays sur l’emploi local, l’Agence française de développement s’est contentée de dire qu’aucun cadre calédonien ne disposait des compétences requises. Bizarre… Puisqu’aucune publication d’offre d’emploi n’a été faite pour remplacer Thierry Cornaille, l’exception calédonienne de l’AFD. Mais il est vrai que ce fut déjà le cas, précédemment, pour le recrutement du secrétaire général de la SIC, parachuté depuis Paris, ce qui démontre largement que le contrôle de cette SEM « calédonienne » est bien la chasse gardée de l’AFD.

Seuls les indépendantistes, notamment Louis Kotra Uregeï et Anthony Lecren, auraient manifesté leur désaccord sur la méthode de l’Agence française de développement et, comme à son habitude, Annie Beustes, présidente du conseil d’administration de la SIC, dont le conservatisme est à toute épreuve, aurait abondé dans le sens de l’AFD et de l’Etat.

Les enjeux sont pourtant considérables pour la Nouvelle-Calédonie en termes d’urbanisation, d’aménagement, de rééquilibrage, avec près de 8 milliards d’investissement dans le pays. Sauf que le problème est peut-être justement là. L’Etat, par AFD interposée, considère peut-être que le sujet est trop important pour être laissé entre les mains des Calédoniens, qui n’ont pas de cadres compétents, justifiant ainsi que la direction et le secrétariat général reviennent de droit à des expatriés qui tournent dans l’Outre-mer. Certains nous expliqueront sans doute avec beaucoup d’aplomb que les compétences ont été transférées et que la Nouvelle-Calédonie dispose désormais d’une très large autonomie. Une autonomie qui doit être relativisée au regard des transferts financiers en provenance d’une Métropole qui, avec près de 160 milliards de francs, justifierait certains droits d’ingérence dans les affaires calédoniennes. Qui paie commande ?

Th. S.

Une réflexion sur “Quand l’AFD justifie son ingérence dans les compétences locales par le levier financier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s