Désemparé, Frogier annonce sa douleur

Pierre Frogier rassuré par Nicolas Sarkozy mais vite inquiété par Jean-Marc Ayrault.

Pierre Frogier rassuré par Nicolas Sarkozy mais vite inquiété par Jean-Marc Ayrault.

Interrogé ce midi sur les ondes de RRB, le président du Rassemblement a fait part de son désappointement dans l’affaire du corps électoral. Hagard et un peu perdu, depuis Paris, le sénateur calédonien a annoncé qu’il allait demander la tenue urgente d’un comité des signataires et le report des provinciales. Vous avez dit divagations ?

 

Le rendez-vous entre Roch Wamytan et Jean-Marc Ayrault, du côté de Matignon, a visiblement des prolongements très troublants. En effet, après que le Premier ministre ait donné son accord pour que des observateurs de l’ONU viennent superviser les commissions de contrôle des listes électorales – un camouflet pour Jean-Jacques Brot, qui avait déclaré sur les ondes calédoniennes qu’on avait pas besoin de tels témoins –, Pierre Frogier est allé dans le même sens que le Haut-commissaire. « C’est inadmissible que des étrangers, même si ce sont des gens respectables, viennent en Nouvelle-Calédonie contrôler quoi que ce soit, les travaux des commissions ou les élections elles-mêmes. »

Toutefois, l’intervention du président du Rassemblement, sur les ondes de RRB, valait davantage pour la suite. « Aujourd’hui, nous sommes devant une impasse », a déclaré le sénateur. « Il y a effectivement des raisons de craindre que des électeurs qui sont inscrits sur les listes, compte tenu de la jurisprudence de la Cour de cassation, vont être enlevés des listes. » Un premier aveu qui confirme donc bien que les commissions de l’Union calédonienne et du Parti travailliste ont décelé des anomalies.

Quel consensus ?

Et pour tenter de contrecarrer cette nouvelle évidence, Pierre Frogier n’a rien trouvé de mieux que d’en appeler lui aussi au Premier ministre pour réunir en toute urgence un comité des signataires sur ce sujet. « Nous arrivons à une absurdité. (…) Il faut nécessairement trouver un consensus autour de ce sujet. Sinon, nous allons directement vers une radicalisation. » Le président du Rassemblement a également profité de l’occasion pour fustiger une nouvelle fois Philippe Gomès, se demandant où il était en 2006-2007, au moment de l’adoption du corps électoral gelé, et en rappelant que les deux nouveaux députés Calédonie ensemble ont été élus en ravivant les vieilles peurs.

En conclusion de cette oraison électorale, le sénateur annonce même qu’il va demander le report des provinciales, tant que le consensus ne sera pas trouvé, car il craint que ce futur scrutin soit contesté. Mais quel consensus ? Comment trouver des convergences sur un tel sujet, les indépendantistes s’appuyant sur la législation en vigueur pour clarifier cette liste et les non-indépendantistes remettant en cause ces mêmes arguments juridiques ? Mission impossible… A l’issue de son entrevue avec Nicolas Sarkozy, Pierre Frogier s’était dit « rassuré ». Force est de constater que ce réconfort a été très bref…

Th. S.

Une réflexion sur “Désemparé, Frogier annonce sa douleur

  1. Pingback: Le spectre des désillusions électorales | l'Eveil au quotidien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s