Le mors au dent électoral de Backes

En fin de semaine dernière, alors que tous les membres du gouvernement étaient occupés ailleurs, Sonia Backes a manifesté un vif intérêt pour la petite manifestation organisée devant l’exécutif par une vingtaine de personnes qui voulaient une réglementation plus protectrice du droit des animaux. Qu’à cela ne tienne, une vingtaine d’électeurs potentiels, en période de campagne, c’est toujours bon à prendre et bien que cela ne soit pas dans ses attributions, Mme Backes s’est emparée du dossier, donnant immédiatement des instructions aux services de rechercher les textes applicables et les réformes éventuelles à engager.

En fait, peu importe que cette réglementation puisse aboutir ou non, car l’objectif est ailleurs. L’élue UCF veut se donner l’image de quelqu’un de réactif et d’efficace, sur laquelle on peut compter pour diriger le gouvernement et, qui sait, peut-être avoir d’autres responsabilités après les élections. Elle se dit peut-être : pourquoi pas présidente du gouvernement, tant le morcèlement politique risque d’être important, l’absence de majorité permettant d’envisager toutes les combinaisons possibles. Il ne faut donc rien négliger, occuper le terrain et s’occuper aussi du droit des animaux. Les propriétaires de chiens et chats venus au gouvernement auront peut-être la chance d’avoir bientôt une loi Backes sur le bureau du Congrès. Que ne ferait-on pas en période électorale pour être bien vue et tenter de galoper en tête…

Th. S.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s