Paul Qaeze : « Il faut donner confiance à la jeunesse mélanésienne »

Paul Qaeze : « Il faut donner confiance à la jeunesse mélanésienne »
Paul Qaeze les quartiers, le destin commun et la jeunesse... Tout un programme.

Paul Qaeze les quartiers, le destin commun et la jeunesse… Tout un programme.

Présent sur la liste de Sonia Lagarde, ce médecin, bien connu également dans le monde du football puisqu’il est le président du FC Gaïtcha, a décidé de jouer désormais sur le terrain politique. Avec une grande ambition : cette jeunesse quelque peu égarée pour laquelle il faut se mobiliser…  

 

 

l’Eveil : Vous vous lancez dans l’arène politique à l’occasion des municipales de Nouméa. Qu’est-ce qui a motivé votre engagement ?

Paul Qaeze : Depuis quelques années, chaque jour, entre mon cabinet et chez moi, je vois sur le bord de la route de plus en plus de jeunes, notamment mélanésiens, souvent ivres à partir du lundi, ou alors sous l’emprise du cannabis. Quand on part faire des études en Métropole et qu’on revient chez soi, on doit travailler pour le pays. Il faut donc faire quelque chose pour la jeunesse. Au-delà des paroles, il faut maintenant des actes pour tenter de régler tous ces problèmes. Il se trouve que Philippe Gomès est venu me voir pour discuter de tout cela, c’était donc le moment ou jamais de me lancer dans cette nouvelle aventure politique avec Calédonie ensemble, pour défendre mes idées et présenter un véritable projet.

Justement, pour cette jeunesse en déshérence, qu’est-ce que vous préconisez ?

La première chose à faire pour la jeunesse mélanésienne, c’est de lui donner confiance, mais aussi de remettre au premier plan les valeurs de l’identité kanak chez les jeunes. Cela passe par des relais comme les cadres kanak dont je fais partie, ou encore des coutumiers qui doivent s’investir. Il ne faut plus rester dans son coin, mais aider notre jeunesse à retrouver les bons repères. Notamment le respect de l’autre.

« Tout mettre en œuvre pour que les décisions partent de la base »

Si vous êtes élu, vous allez mettre en place des structures pour cela ?

Tout à fait, il y aura une structure qui sera probablement créée, il faudra voir cela avec la future maire. Il y aura aussi des programmes et des actions menées sur le terrain. Comme je le disais, il faut créer des référents au niveau des quartiers de Nouméa, notamment dans le Nord. Nous devons aussi tout mettre en œuvre pour que les décisions ne partent plus seulement d’en haut, mais aussi de la base.

Cette campagne, elle se déroule de quelle façon ?

Je suis un novice donc j’apprends des choses dans ce nouveau monde. Je reçois plus que je donne pour le moment. Mais il n’y a pas, pour l’heure, de mauvaises surprises. J’ai décidé de faire quelque chose pour la jeunesse, je ne peux donc plus rester comme ça dans mon petit coin. J’ai toujours de la force pour aller sur le terrain et apporter mon expérience vers les plus jeunes. 

Propos recueillis par Th. S.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s