Une épidémie de gale à Bourail

Une épidémie de gale à Bourail

Le lycée professionnel « Père Gueneau » qui accueille tous les jours 461 personnes – 249 pensionnaires éparpillés dans trois dortoirs différents, 140 demi-pensionnaires et externes et 72 membres de l’équipe pédagogique et technique – est depuis quelques jours l’objet de toutes les attentions. En effet, un premier cas de gale, cette maladie infectieuse de la peau, s’est déclaré le mercredi 26 février lorsqu’un adolescent a été renvoyé à son domicile après un bref passage à l’infirmerie de l’établissement. Le lendemain, jeudi 27, un deuxième cas a été diagnostiqué par un médecin de Bourail et l’adolescent concerné a été lui aussi renvoyé à son domicile. Mais ce n’est pas tout…

Ces derniers jours – entre le 27 février et ce 4 mars –, dix autres élèves se sont présentés à l’infirmerie de l’établissement avec les mêmes symptômes. Logiquement, la direction du lycée leur a demandé de se rendre chez un médecin pour consulter et ils ont tous quittés l’établissement. Selon le capitaine Laurent Thomas, chef de corps référent des risques sanitaires du centre d’incendie et de secours de Bourail, « bien que l’infirmière du lycée applique les recommandations d’usage pour limiter la contamination des personnes et des biens, l’épidémie de gale continue à se propager dans l’établissement ».

Et comme le capitaine Thomas considère que le risque de contagion est grand dans l’enceinte du lycée professionnel, il annonce que « seule une fermeture administrative de l’établissement à compter du mercredi 5 mars permettra un  retour à la normal après décontamination de l’ensemble des surfaces communes ». Toutefois, il nous semble bien que c’est à la Direction des affaires sanitaires et sociales de prendre ce type de décision. Il n’empêche, le chef de corps bouraillais annonce son programme : « Si l’on considère que les surfaces et/ou le linge traités  par une poudre parasitaire doit agir pendant trois jours, alors nous pouvons espérer une réintégration des dortoirs dès dimanche 9 mars, à la seule condition que les locaux subissent en grand nettoyage/désinfection le samedi  8 mars. » Affaire à suivre…

Th. S.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s