Chauchat est-il si désavoué que ça ?

Chauchat est-il si désavoué que ça ?
Gérard Reignier se dit plutôt rassuré par l'attitude des magistrats des commissions.

Gérard Reignier se dit plutôt rassuré par l’attitude des magistrats des commissions.

Calédosphère a décrété ces derniers jours que l’universitaire, également conseiller de Roch Wamytan, était totalement désapprouvé et même humilié par le processus de révision électorale en cours. Toutefois, on peut encore se demander si tel est réellement le cas…

 

 

Peut-on déjà tirer des conclusions hâtives alors que les commissions administratives chargées de la révision des listes électorales n’ont effectué qu’une semaine de travail. Certes, aucune des radiations demandées par les indépendantistes n’a trouvé d’écho favorable. Dans leur ensemble, ces commissions suivent la philosophie politique du Premier ministre exprimée à l’Assemblée nationale. Selon Jean-Marc Ayrault, en résumé, toutes les personnes présentes au plus tard en 1998 seraient reconnues comme électeurs pour les provinciales.

Toutefois, nous sommes encore loin, très loin même, de la conclusion de cette affaire. Dans un premier temps, à partir de ce lundi 10 mars, les envoyés spéciaux de l’ONU vont regarder de plus près ce qui se trame. Quelles seront leurs marges de manœuvres ? Nous serons vite fixés… Et ensuite, même si un arrêt de la Cour de cassation, récupéré par Calédonie ensemble, s’est immiscé dans un débat où on trouvait déjà pléthore de jurisprudences, il y aura bien des recours devant le Tribunal de première instance puis devant la Cour de cassation.

Les magistrats dans la logique du droit

En effet, au sein des commissions, les magistrats plaident la cause des indépendantistes, et c’est le représentant de l’Etat qui fait pencher la balance (3 voix contre et 2 voix pour) en faveur de la non radiation. Dans ce contexte, Gérard Reignier, le secrétaire général de l’UC, estime que « cette logique du droit, retenue par les juges des commissions, finira bien par s’imposer devant les tribunaux ».

Du coup, il semble encore un peu prématuré d’annoncer, comme l’a fait Calédosphère, « un coup dur porté aux aspirations d’une partie de l’Union calédonienne, notamment Roch Wamytan, qui espérait, par la radiation de 6 700 électeurs non-indépendantistes, obtenir prochainement la majorité au Congrès ». Et contrairement à ce que déclare ce même site, Mathias Chauchat réfute avoir reconnu « à qui veut bien l’entendre que cet arrêt de la Cour de cassation clôture définitivement toute possibilité de recours pour les indépendantistes ». Plus que jamais, la prudence doit être de mise dans ce dossier. Et comme pourraient le rappeler certains éleveurs : « C’est à la fin de la foire qu’on compte les bouses ».

Th. S.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s