Les drôles de soutiens du Front pour l’unité

Les drôles de soutiens du Front pour l’unité
Lors de son passage en Nouvelle-Calédonie, Marine Le Pen avait rencontré de nombreux élus du FPU, comme Simon Loueckhote ou encore Harold Martin.

Lors de son passage en Nouvelle-Calédonie, Marine Le Pen avait rencontré de nombreux élus du FPU, comme Simon Loueckhote ou encore Harold Martin.

En ce début de dernière semaine avant le premier tour des municipales, le Rassemblement bleu marine apporte son soutien à Gaby Briault sur Nouméa. Vous avez dit bizarre ? 

Un communiqué en atteste : le Rassemblement bleu marine, nouvelle appellation plus sémillante du Front national, appelle donc à voter pour la tête de liste FPU sur Nouméa qui présenterait les meilleures garanties en matière de lutte contre l’insécurité. Un appui de dernière minute plutôt surprenant, qui mérite quelques rappels édifiants. Sur le plan national, d’abord, il nous semble que l’UMP a toujours été claire vis-à-vis du FN, se gardant bien de faire alliance avec ce parti. Et nous n’avons pas encore d’exemple de soutien du parti de Marine Le Pen envers un candidat UMP aux municipales.

Or, c’est bien ce qui arrive aujourd’hui en Nouvelle-Calédonie. Certes, on pourra nous dire que le Rassemblement n’est plus vraiment l’UMP, mais tout de même… Nous étions loin de penser que ce Front pour l’unité irait si loin dans sa démarche. Peut-être que Christophe Delière, ancien du FN calédonien désormais aux côtés de Simon Loueckhote et sur la liste de M. Briault, a contribué à ce rapprochement…

Qu’en pense Bianca Hénin ?

Il n’empêche, on peut noter ensuite que le Rassemblement bleu marine local soutient aujourd’hui un candidat et un parti qui continuent de porter fièrement la démarche du double drapeau en bandoulière. Faut-il en déduire que les Frontistes calédoniens partagent désormais la même vision sur le sujet ? Voire…

Au Mont-Dore, Eric Gay a placé Guy Guépy, membre du FN, sur sa liste. A Nouméa, ce même FN soutient donc le FPU… Il faut donc clairement se demander, enfin, qui épouse les thèses de l’autre. Le Rassemblement de Pierre Frogier devient-il plus radical ou le Rassemblement bleu marine moins rigide dans ses convictions calédoniennes ? Le débat est ouvert… Au fait, qu’en pense Bianca Hénin, candidate à Païta, qui, en suivant cette nouvelle logique, aurait plutôt dû soutenir Harold Martin, la tête de liste FPU ?

Th. S.

Une réflexion sur “Les drôles de soutiens du Front pour l’unité

  1. « Il faut donc clairement se demander, enfin, qui épouse les thèses de l’autre. »
    Effectivement, et dans le cas du Mont-Dore, ça risque d’être dur : le FPU n’a pas de programme, en tout cas aucun disponible sur le net. Je voulais « m’amuser » à une petite comparaison, mais non, vraiment, rien. Essayez, vous verrez. Je les ai même contacté en désespoir de cause, c’est vous dire…

    Moralité : A defaut d’idées, des alliances douteuses. Ca risque de faire léger.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s