Une drôle de campagne pour la SIC à Païta

Une drôle de campagne pour la SIC à Païta

Au centre de Païta, un local a été au cœur d’une belle controverse municipale. La SIC, propriétaire des lieux, avait en effet expliqué à Calédonie ensemble qu’il était impossible d’occuper les lieux. Sauf que ces mêmes bureaux ont aussi été demandés par Harold Martin et son équipe. Accrocs…

 

 

Après avoir fait le tour de la commune, à la fin de l’année 2013, Frédéric de Greslan et son équipe avaient repéré, en face du terrain qui sert de parterre au marché, des locaux qui auraient pu parfaitement convenir à leurs besoins pour cette campagne municipale. Renseignements pris, les membres de Calédonie ensemble ont donc contacté la Société immobilière de Nouvelle-Calédonie, propriétaire de l’endroit, pour faire connaître leur intérêt.

Toutefois, il n’a pas fallu attendre trop longtemps pour obtenir une réponse… négative. En effet, selon les responsables de la SIC et différents intervenants, ces locaux n’étaient pas louables et encore moins occupables en l’état. Visiblement, côté sanitaire, trop de travaux encore à effectuer pour permettre à quiconque de s’y installer dans des conditions satisfaisantes et acceptables.

Ne déplaire à personne

Frédéric de Greslan et ses proches ont donc cherché ailleurs et laissé ces locaux qui ont été vendus par Alain Paagalua, ancien du RPCR de Jacques Lafleur, à la société dirigée par Thierry Cornaille. Et puis nous avons appris aussi, au gré de cette campagne, qu’Harold Martin avait lorgné sur ces mêmes bureaux et que la SIC lui aurait donné son accord dans un premier temps.

Vous avez dit deux poids deux mesures ? Comment la SIC pouvait-elle refuser aux uns ce qu’elle accordait à d’autres ? Bien embarrassé et gêné aux entournures, M. Cornaille s’est d’abord réfugié derrière une promesse que M. Paagalua aurait faite au maire de Païta. Mais cette affaire a pris une telle ampleur, avec de nombreuses critiques et complaintes, notamment de Calédonie ensemble, dans les coulisses. Si bien que la Société immobilière de Nouvelle-Calédonie a préféré laisser, finalement, cet emplacement vide. Pour ne déplaire à personne. On ne sait jamais…

Th. S.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s