L’Union pour la Confiscation dans la Feinte de la mairie de Nouméa est née

L’Union pour la Confiscation dans la Feinte de la mairie de Nouméa est née

Partir pour mieux revenir… Tel pourrait être le nouveau slogan de campagne de Gaël Yanno maintenant qu’il est redevenu si proche de Gaby Briault. On peut d’ailleurs se demander s’ils ont été si éloignés que ça ces deux élus issus de la même famille et accrochés à la mairie de Nouméa tels des bulots à leur rocher. En 2013, le Premier adjoint au maire n’avait cessé de fustiger le Rassemblement pour légitimer la création de son MPC. Le parti de Pierre Frogier, « si proche des indépendantistes et bien trop flou sur sa solution consensuelle », avait fini par décourager M. Yanno, un peu sonné après sa défaite des législatives de 2012.

Un peu avant lui, c’était Philippe Blaise qui avait quitté ce même navire, quasiment pour des raisons similaires, et il avait créé le MRC. Isabelle Lafleur, il y avait bien longtemps, elle, qu’elle ne fréquentait plus le Rassemblement. Le départ peu glorieux de son père, remplacé par Pierre Frogier à la présidence, avait été le point de départ d’une série de vives critiques à l’encontre des options préconisées par un RUMP souvent moqué, parfois ridiculisé. Candidate aux législatives de 2012, Mme Lafleur était même allée jusqu’à s’en prendre à Gaël Yanno – alors membre éminent du RUMP –, lors d’un débat télévisé, pour pester contre le double drapeau et l’élection de Roch Wamytan à la présidence du Congrès.

Moins de deux ans après, réunis désormais sous la bannière UCF, ces exilés effarouchés par le premier tour des municipales ont donc décidé de se rabibocher avec un parti devenu soudainement plus fréquentable et bien évidemment incontournable pour espérer vaincre Sonia Lagarde. « Nous nous sommes tant aimés et jamais trop détestés » vont-ils pouvoir clamer jusqu’à ce dimanche 30 mars. Toutefois, dans leur camp respectif, nul doute que de nombreux électeurs vont s’interroger. D’autres vont sûrement se considérer comme les cocus d’une belle farce auxquels on demande maintenant de plébisciter un homme – un « ingrat » si souvent blâmé par Pierre Frogier – qui n’a cessé de fustiger leur parti. Comme l’a justement souligné Pierre Maresca dans un de ses derniers billets sur Facebook, en politique, « 1+1 cela fait rarement 2 ». A la fin de la semaine, nous saurons si les petits calculs électoraux de Gaël Yanno ont été les plus opportuns. Cette nouvelle Union pour la Confiscation dans la Feinte de la mairie de Nouméa, n’est-ce pas un peu trop gros pour être vrai ?

Th. Squillario

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s