Païta : un roi qui n’a pas droit à l’arène ?

Païta : un roi qui n’a pas droit à l’arène ?

Quel est donc le motif valable dûment justifié par des circonstances exceptionnelles qui pourrait permettre à Harold Martin d’organiser son élection à l’arène du Sud et non pas à la mairie, comme c’est le cas dans toutes les communes calédonienne ? Des raisons de sécurité compte tenu de son éclatant succès et de son  écrasante majorité ? Nous n’osons le croire, tant cette réélection relève plus de la défiance que du plébiscite.

Il n’empêche, le maire de Païta a convié tout son monde dans sa belle Arène du sud. Mais il n’est pas certain que tous les invités répondent présents au rendez-vous. En effet, les élus Calédonie ensemble estiment qu’ils ont « été convoqués illégalement, sans ordre du jour, sans respect des délais et dans un lieu autre que la mairie » et qu’ils ne participeront donc pas à la réunion du conseil municipal prévue ce 4 avril dans l’après-midi.

De plus, les troupes de Frédéric de Greslan expliquent que « toutes les délibérations qui seront prises à l’occasion de ce conseil municipal seront illégales » et qu’elles seront déférées « le cas échéant au tribunal administratif pour en obtenir l’annulation ». Belle entrée en matière programmée du côté de Païta où il sera sans doute bientôt question d’un recours également. En attendant, les huit élus Calédonie ensemble de l’opposition rappellent qu’ils veulent « agir résolument pour que l’action de la municipalité réponde, mieux que par le passé, aux attentes des habitants de Païta ». La campagne est terminée, mais les tensions perdurent…

Th. S.

2 réflexions sur “Païta : un roi qui n’a pas droit à l’arène ?

  1. Bonjour,
    Organiser l’élection du Maire hors Mairie, cela c’est fait dans d’autres communes comme en Martinique , en Guadeloupe , à La Réunion, ou sur l’hexagone. Pourquoi cela pose problème en Nouvelle Calédonie et entre autre à PaÏta ?
    Une lectrice de Paris

  2. cet article n’est pas très objectif je trouve. Généralement le premier Conseil réunit beaucoup de monde, c’est-à-dire les sympathisant de tous les camps qui ont participé à la campagne.
    D’habitude cette séance se fait au Dock Socioculturel (comme l’année dernière) car la salle de la mairie est trop petite et n’offre pas assez de sécurité. Ce vendredi la Dock était réservé pour les « Battles » des jeunes donc ça s’est déplacé à l’Arène.
    L’agitation de l’opposition n’est que politique. Tout comme cet article d’ailleurs….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s