Une opposition toujours sonnée et un peu écartelée

Une opposition toujours sonnée et un peu écartelée
Gaby Briault peu à l'aise lors cette première séance dans l'opposition du conseil municipal.

Gaby Briault peu à l’aise lors cette première séance dans l’opposition du conseil municipal.

Le chiffre 13 leur portera-t-il chance ? Il est sans doute encore un peu trop tôt pour répondre à cette question. Ce samedi 5 avril, les treize élus de l’opposition UCF dans la mairie de Nouméa étaient tous là. Il ne manquait personne à l’appel. Seul petit changement eu égard à ce qui était prévu initialement, le déménagement de Gaby Briault qui ne souhaitait visiblement pas siéger au milieu des Sonia Backes et autre Philippe Blaise. Du coup, le seul élu Rassemblement-FPU de cette équipe a été replacé en bout de table, où il a toujours semblé très préoccupé voire soucieux durant cette élection de Sonia Lagarde.

A l’autre bout, Gaël Yanno a pris sa place lui aussi, aux côtés de Gilles Ukeiwé. Comme il doit être dur, à la fois sur le plan psychologique et du côté du moral de passer d’un poste de Premier adjoint à un fauteuil de premier opposant. Le grand battu de ce scrutin a bien tenté de sourire devant tous les photographes, mais il n’est pas parvenu à masquer cette amère déception qu’il traine depuis le dimanche 30 mars, 21 heures.

Et puis il y a aussi les couples au sein de cette UCF désormais minoritaire. Isabelle Lafleur et Jacques Leguéré qui partage le même toit dans la vie privée et qui sont côte à côte dans l’hémicycle de la mairie. L’ordre alphabétique fait souvent bien les choses. Tout comme pour Sonia Backes et Philippe Blaise, qui sont en train de devenir le duo pensant de ce mouvement. Durant cette première séance, ils n’ont cessé de discuter et d’échanger. Sans doute les provinciales avaient-elles une bonne place dans leurs propos.

Bien évidemment, les treize élus de l’opposition ont voté blanc lors de ce scrutin sans grand suspense. Il faudra sans doute attendre les prochains conseils pour les voir réellement monter au créneau et juger de leur unité. En effet, ils semblent encore un peu sonnés par la défaite et surtout plus mobilisés par la future échéance provinciale que par ces nouvelles lignes municipales qui s’écrivent, dont ils ne sont que des seconds rôles.

Th. S.

Gaël Yanno a eu bien du mal à masquer son désarroi tout au long de ce premier conseil.

Gaël Yanno a eu bien du mal à masquer son désarroi tout au long de ce premier conseil.

2 réflexions sur “Une opposition toujours sonnée et un peu écartelée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s