Provinciales : premières perspectives

Provinciales : premières perspectives

A un peu plus d’un mois du scrutin du 11 mai, nous vous proposons nos diagnostics et pronostics, bien évidemment soumis à tous les impondérables qui pourraient faire bouger les lignes et les listes attendues. Prévisions…

 

PROVINCE SUD

ProvSud

Les premières tendances, dans la Province sud, laissent à penser que Calédonie ensemble, dans la foulée des législatives 2012 et des municipales de mars 2014, tient le leadership. Et malgré le gel du corps électoral, le parti de Philippe Gomès devrait sortir en tête le 11 mai au soir, devant le Rassemblement-FPU de Cynthia Ligeard et l’Union pour la Calédonie dans la France, sans doute le mouvement qui devrait le plus pâtir de ce gel. Mais les inconnues sont encore nombreuses. Primo, lors de ce scrutin très important, les électeurs vont en quelque sorte confier les clefs de leur avenir à une liste et son leader. Dès lors, on peut penser que l’expérience et le parcours des têtes de listes vont primer. Voilà qui devrait faire réfléchir le Rassemblement-FPU qui semble décidé à ne jouer que la carte de la jeunesse. Secundo, que va donc faire Harold Martin ? Le président du gouvernement veut une place éligible pour lui et quelques autres membres de l’Avenir ensemble, notamment Sylvie Robineau, mais comme le Front pour l’unité y est réfractaire et que l’UCF, également approchée, ne veut pas du maire de Païta, il va falloir suivre de près les évolutions d’un chef de parti à la fois isolé et tout de même incontournable. Tertio, les indépendantistes partiront-ils unis lors de cette élection ? Rien n’est moins sûr… Cependant, rien que l’alliance entre le FLNKS et le Parti travailliste, qui semble acquise, va pouvoir leur permettre d’obtenir des élus supplémentaires.

 

PROVINCE NORD

ProvNord

En 2009, le PALIKA et l’Union calédonienne s’étaient livrés un duel épique duquel le parti de Paul Néaoutyine était sorti vainqueur sur le fil. Cinq ans après, les municipales en attestent, le PALIKA semble en recul alors que l’Union calédonienne, malgré les tensions qui peuvent la tarauder, progresse largement tout ne étant capable de présenter de nouvelles têtes. Logiquement, sans doute avec Gilbert Tyuienon comme tête de liste, l’UC devrait devancer le PALIKA. La seule inconnue, dans cette Province nord, c’est bien évidemment l’alliance des non-indépendantistes. Est-elle toujours d’actualité alors que Gérard Poadja est loin de faire l’unanimité du côté du Rassemblement-FPU et que les quatre sièges éligibles demandés par Calédonie ensemble ne sont pas du goût des autres partis ? Voire…

PROVINCE ILES

ProvIles

Sans prendre trop de risques, on peut penser que le scrutin de mai 2014 ressemblera sans doute beaucoup à celui de décembre 2009 puisque le Conseil d’Etat avait annulé, en octobre, l’élection de mai en raison d’irrégularités d’une ampleur particulièrement significative. En effet, on voit mal comment l’Union calédonienne pourrait perdre son leadership. Le PALIKA, porté par l’élection de Boniface Ounou à Ouvéa, va-t-il parvenir à refaire son apparition dans l’hémicycle de Lifou ? Voire… Autre inconnue, la capacité d’une liste unitaire non-indépendantiste à atteindre les 1 500 voix nécessaires pour siéger dans cette assemblée.

Th. S.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s