Backes tête de liste… Et après ?

Backes tête de liste… Et après ?

La défaite de Gaël Yanno, lors des municipales de Nouméa, a donc bouleversé la hiérarchie au sein de l’Union pour la Calédonie dans la France (UCF). Et Sonia Backes reprendrait donc le flambeau vacillant pour les provinciales. Changement ?

 

Isabelle Lafleur va-t-elle accepter de figurer derrière Sonia Backes sur la liste UCF ?

Isabelle Lafleur va-t-elle accepter de figurer derrière Sonia Backes sur la liste UCF ?

 

L’UCF aurait donc tranché cette semaine. Comme on pouvait le pressentir, les municipales ont donc été fatales à Gaël Yanno qui n’est plus considéré comme le meilleur pour représenter les couleurs de son mouvement dans la nouvelle course qui s’annonce, le 11 mai prochain. Sans surprise, l’ambitieuse Sonia Backes deviendrait tête de liste en Province sud et serait donc mieux placée, selon ses troupes, pour délivrer les messages de l’UCF.

Mais qu’en est-il exactement ? Durant le premier tour des municipales, chacun a pu noter la faible implantation de ce mouvement en dehors de Nouméa et de Dumbéa. Au total, avec 15 405 voix, bien derrière Calédonie ensemble et le Rassemblement-FPU, l’UCF avait déjà démontré certaines limites. Et son discours plutôt radical, basé sur la « fermeté » et le quasi mépris vis-à-vis des indépendantistes, lui a coûté très cher lors du second tour à Nouméa.

Quid d’Isabelle Lafleur ?

Or, que faut-il attendre de Sonia Backes si ce n’est une amplification de ce message ? En effet, la « ministre » préférée d’Harold Martin, bien accompagnée par Philippe Blaise, va sans doute baser sa campagne provinciale sur les mêmes bases extrêmes, remplaçant en quelque sorte un Front national local qui a disparu de l’arène provincial depuis 2009. En outre, il est légitime de se demander, en dehors de la capitale, quelle est l’image de Mme Backes auprès des populations. Qui la connaît réellement ?

Et à cette légitime interrogation, il faut naturellement ajouter la place d’Isabelle Lafleur dans cette liste. Peut-elle accepter de figurer derrière une candidate qui a encore tout à prouver, qui est moins connue qu’elle et qui n’a jamais affronté directement le suffrage universel ? Voire… Le 11 mai prochain, les électeurs vont confier les clefs de leur destin à une ou un candidat. Sonia Backes présente-t-elle les meilleures garanties pour rassembler et rassurer une majorité d’électeurs ? Rien n’est moins sûr…

Th. S.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s