Selon Vittori, « c’est fini entre l’Avenir ensemble et le Rassemblement »

Selon Vittori, « c’est fini entre l’Avenir ensemble et le Rassemblement »

Le Front pour l’unité tel qu’on l’avait connu lors des municipales sera visiblement amputé d’un parti lors des provinciales. En effet, l’Avenir ensemble annonce que les ponts sont coupés avec le Rassemblement. Echos…

Harold Martin et l'Avenir ensemble en pleine phase de réflexion.

Harold Martin et l’Avenir ensemble en pleine phase de réflexion.

Tous les observateurs attentifs de la scène politique calédonienne se doutaient que les relations étaient plutôt vives et tendues entre l’Avenir ensemble et le Rassemblement. Après les municipales, en effet, Harold Martin avait écrit à Pierre Frogier pour savoir ce qu’il en était du Rassemblement-FPU pour les provinciales. Mais les exigences du maire de Païta étaient visiblement trop importantes pour être acceptées par ses interlocuteurs.

Pascal Vittori, joint ce vendredi, nous a confirmé cette défiance, ajoutant même qu’il n’est plus question d’envisager la moindre proximité avec le Front pour l’unité. « D’abord, ils ne voulaient pas de Sylvie Robineau, ensuite, ils n’ont pas voulu d’Harold Martin et enfin pas de moi non plus. » Dans ce contexte, effectivement, on peut comprendre certaines réticences et de nouvelles envies d’aller voir ailleurs…

Seul ou avec l’UCF ?

Toutefois, l’Avenir ensemble n’a pas beaucoup d’alternatives et il devrait s’exprimer sur le sujet lundi prochain. En attendant, même si Pascal Vittori parle encore de l’éventualité d’un rapprochement avec Gaël Yanno, tout le monde sait que la présence d’Harold Martin pose problème, car ils sont quelques-uns, au sein de l’Union pour la Calédonie dans la France, à ne pas vouloir du président du gouvernement, même s’il entretient d’excellents rapports avec Sonia Backes.

Du coup, l’Avenir ensemble va peut-être devoir partir seul dans cette course aux provinciales, comme en 2009, où il avait terminé troisième (9 894 voix) dans le Sud, derrière le Rassemblement-UMP (17 285) et Calédonie ensemble (14 294). Cependant, cinq ans après, que reste-t-il de ce parti ? Plus guère de militants et quelques communes – Païta et Boulouparis, La Foa à un degré moindre – où il existe encore un peu. Mais ce ne sera sans doute pas suffisant pour viser très haut…

Th. S.

3 réflexions sur “Selon Vittori, « c’est fini entre l’Avenir ensemble et le Rassemblement »

  1. L’ere des dinosaures serait-elle en phase terminale ? P. B qui a senti tourne le vent a pris refuge au sein de l’ U .C.F. mais combien de places eligibles pour ces « indispensables » de la politique locale ?

  2. Pingback: JOURNAL DES PARTIS (I), 11 ET 12 AVRIL : NC 2014 | L'OSSERVATORE CALEDO

  3. Pingback: Selon Ligeard, les discussions se poursuivent avec l’Avenir ensemble | l'Eveil calédonien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s