Selon Ligeard, les discussions se poursuivent avec l’Avenir ensemble

Selon Ligeard, les discussions se poursuivent avec l’Avenir ensemble

Lors de la « bougna party » organisée ce samedi 12 avril, à l’hippodrome Henry-Milliard par les Kanak du Front pour l’unité (FPU), la présidente de la Province sud a quelque peu atténué les propos tenus par Pascal Vittori hier dans ces mêmes colonnes. Toutefois, entre volonté et réalité, le fossé semble trop béant…

Une banderole de l'Avenir ensemble mais de responsables de ce parti à l'hippodrome Henry-Milliard.

Une banderole de l’Avenir ensemble mais pas de responsables de ce parti à l’hippodrome Henry-Milliard.

Ils étaient nombreux les leaders du FPU surpris par les dernières déclarations de Pascal Vittori qui nous a affirmé, vendredi 11 avril, que c’était « fini entre le Rassemblement et l’Avenir ensemble », certains nous ont même demandé si le vice-président de la Province sud était bien à l’origine de ce propos. C’est dire si cette sortie médiatique du battu de justesse à Boulouparis a suscité moult interrogations dans les rangs du Front pour l’unité.

Même Cynthia Ligeard s’est déclarée étonnée, tempérant quelque peu les certitudes de M. Vittori. « Nous n’avons pas fini de discuter. J’ai toujours la volonté de faire l’unité. » Néanmoins, la tête de liste FPU en Province sud ne veut pas « de discussions de marchands de tapis ». Et elle confirme également le renouvellement de génération incarné par sa liste qui devrait être déposée le 17 avril. « Nous faisons un vrai pari et nous devons marquer collectivement ce passage de relais. »

Remise en cause des revendications de Martin ?

Avec ou sans l’Avenir ensemble ? Visiblement, les exigences d’Harold Martin ne peuvent être conciliables avec le nouvel état d’esprit du FPU. Et sans une remise en cause des revendications – notamment les présences de Sylvie Robineau, Pascal Vittori, Isabelle Ohlen et la sienne – du maire de Païta, il y a peu de chances de revoir l’Avenir ensemble au sein du Front pour l’unité. D’ailleurs, même si la banderole du parti était accolée aux tribunes de l’hippodrome, pas un responsable n’était présent lors de cette « bougna party ».

Peu après son arrivée tardive, la présidente de la Province sud a pris par le bras Didier Leroux pour une entrevue très privée dans les tribunes. Le cas Martin au menu des discussions ? Voire… Mme Ligeard n’a rien voulu dire sur le sujet. Il lui reste maintenant quelques jours pour éventuellement modifier une liste qu’elle annonce d’ores et déjà bouclée. Donc sans les élus Avenir ensemble…

Th. S.

Cynthia Ligeard et Didier Leroux en pleine discussion privée lors de la « bougna party ».

Cynthia Ligeard et Didier Leroux en pleine discussion privée lors de la « bougna party ».

3 réflexions sur “Selon Ligeard, les discussions se poursuivent avec l’Avenir ensemble

  1. Depuis le conflit avec les pharmaciens, Didier Leroux ne peut pas sentir S. Robineau et H. Martin…L’argent n’a pas d’odeur mais les riches ont de l’odorat…

  2. Des confidents isolés dans les tribunes, l’heure est grave et il faut le montrer à tous ! Après ce qu’ils se disent n’a pas vraiment d’importance, l’essentiel étant de marquer les esprits…L’entrevue privée restant à la vue du public !

  3. Pingback: Martin les a donc sacrifiés | l'Eveil calédonien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s