Dans le dur…

Dans le dur…

Nous ne sommes pas certains que le verdict du Tribunal de première instance de Nouméa conduira les soi-disant vainqueurs à déclamer leur succès haut et fort. En effet, cette grande majorité de rejets des radiations ressemble aujourd’hui à une victoire à la Pyrrhus, que le Tribunal de Koné a déjà largement placé sous une lumière bien moins éclatante. Comment une même juridiction peut-elle entériné 90% de radiations dans le Nord et en rejeter pratiquement autant dans le Sud ? Deux poids et autant de démesures ? Voire…

Aujourd’hui, les verdicts attendus de cette grande série en trois actes – nous n’en sommes qu’au deuxième – n’ont toujours rien réglé dans cette affaire. Pis encore, les sentences du Nord n’ont pu que raffermir les convictions des indépendantistes et leur laisser penser, à l’instar de l’Union calédonienne après son comité directeur de Hienghène, que ce qui s’est passé dans le Sud n’est qu’un « déni de justice ». En invitant ses militants et l’ensemble des délégués du FLNKS à ne pas signer les listes électorales spéciales et leurs tableaux annexes, le parti de Daniel Goa appelle à un premier boycott.

Une démarche qu’il serait dangereux de prendre à la légère, tant l’histoire de ce pays a démontré que les mêmes causes produisent souvent les mêmes méfaits. Dans ce contexte, avec une liste spéciale qui est loin d’être « indiscutable » – comme l’attendait George Pau-Langevin, la ministre des Outre-mer – pour le FLNKS et le Parti travailliste, que faut-il attendre du prochain scrutin du 11 mai ? D’ores et déjà des remises en question de ses résultats dans le Sud…

En outre, alors que certains évoquent un possible troisième accord, pendant que d’autres expliquent le besoin de revenir sur le gel du corps électoral après l’Accord de Nouméa, il ne faut sans doute pas s’illusionner plus longtemps. Les indépendantistes ont fait de cette restriction l’une des bases de la décolonisation inscrite dans l’Accord de Nouméa et ils ne reviendront sûrement pas dessus avant bien longtemps. A moins d’un mois des provinciales, l’ambiance est plus délétère que jamais, exacerbée par cette liste si spéciale qu’elle va peut-être devenir prochainement fatale…

Th. Squillario

Une réflexion sur “Dans le dur…

  1. Voyons voir, 2 possibilités se dégagent de ces provinciales, un boycott avant l’heure ou des nouvelles élections après celles du moi de mai.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s