Du danger de se réjouir trop vite de la crise ukrainienne

Du danger de se réjouir trop vite de la crise ukrainienne

En apparence, les tensions entre l’Ukraine et la Russie sont très favorables au nickel avec une remontée des cours. En réalité, cette crise affecte gravement l’économie mondiale, ce qui inquiète le FMI. Distances…

Les cours du nickel en augmentation de 30% au LME.

Les cours du nickel en augmentation de 30% au LME.

 

Si la crise ukrainienne a des retombées positives pour la Nouvelle-Calédonie – avec une augmentation des cours du nickel de 30% en trois mois –, elle a plutôt tendance à inquiéter le Fonds monétaire international (FMI), assez pessimiste pour l’économie mondiale. Ses prévisions de croissance, en raison de tensions en Ukraine et d’une certaine panne de confiance dans certains pays émergents, ont été revus à la baisse. Après avoir gagné 3% en 2013, le Produit intérieur brut (PIB) du globe devrait progresser de 3,6% en 2014 et de 3,9% en 2015 : dans les deux cas en léger repli par rapport aux prévisions de janvier du FMI.

Ainsi, selon la dernière analyse de l’institution basée à Washington, la crise ukrainienne et les tensions avec la Russie pourraient avoir des incidences sur l’activité avec « une nouvelle poussée d’aversion au risque » chez les investisseurs ou encore « d’importantes perturbations » dans l’acheminement et la production de gaz et de pétrole. « Les risques géopolitiques ont augmenté même s’ils n’ont pas encore eu de répercussions macro-économiques mondiales », a prévenu Olivier Blanchard, le chef économiste du FMI. En outre, selon lui, la Russie risque de faire rapidement face à un « vaste mouvement de fuite de capitaux ».

En résumé, les signes favorables constatés pour l’or vert calédonien ne peuvent pas être observés seuls, décrochés d’un environnement mondial qui, s’il ralentit comme le prévoit le FMI, consommera sans doute moins d’acier, donc moins de nickel. Pour pleinement se réjouir, il faut encore un peu attendre. Dans quelques mois, on saura si les tensions russo-ukrainiennes ont réellement été favorables. Ou bien alors néfastes…

Th. S.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s