Du danger de tirer des conclusions hâtives

Du danger de tirer des conclusions hâtives

Il y a seulement quelques semaines, peu après l’intervention de Jean-Marc Ayrault à l’Assemblée nationale, en réponse à Sonia Lagarde, certains n’avaient pas hésité à écrire ou à dire que l’affaire des radiations de la liste spéciale était réglée. Dans la foulée ou presque, après que les commissions électorales aient rejeté la majorité des demandes des indépendantistes, certains annonçaient que Mathias Chauchat était désavoué.

A chaque fois, plutôt que d’abonder dans le même sens, nous avions pris la peine de répondre à ces constats péremptoires en émettant quelques réserves, expliquant qu’il était sûrement précipité et oublieux, au regard de l’histoire calédonienne, d’être aussi affirmatif. Aujourd’hui, force est de constater que l’actualité récente nous donne plutôt raison. D’une part parce que l’affaire des radiations n’est toujours pas réglée ; d’autre part parce l’universitaire calédonien, si décrié, n’a pas été vraiment désapprouvé par les décisions des juges dans le Nord et quelques autres, ciblées, dans le Sud.

Nous sommes les premiers à penser aujourd’hui que le numérique permet de réagir quasiment en temps réel, d’informer très rapidement et de nourrir un débat qu’on ne retrouve nulle part ailleurs. Toutefois, cette promptitude n’exonère pas des règles minimales en matière d’information, elle ne doit pas être non plus un prétexte à des arrière-pensées très éloignées de notre métier, donc forcément plus proche de la propagande.

Il en a été de même avec Jean-Jacques Brot, Haut-commissaire érigé en sauveur par les réseaux sociaux qui n’ont pas voulu regarder plus loin que le bout de leur nez. Dans cette procession bien-pensante, nous avons été parmi les rares à écrire quelques vérités sur le représentant de l’Etat, notamment son mensonge sur l’affaire de Nakéty. Bizarrement, ceux qui estimaient que l’affaire des radiations était réglée et que M. Chauchat était désavoué n’ont jamais repris cette information sur M. Brot… Il est vrai qu’elle ne correspondait pas vraiment à leur doctrine. Et qu’il valait donc mieux ne pas en parler. Néanmoins, la douceur des illusions est toujours rattrapée par l’âpre réalité, bien plus embarrassante et parfois incommodante…

Th. Squillario

Une réflexion sur “Du danger de tirer des conclusions hâtives

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s