Sans Harold

Sans Harold

Il était attendu – pas comme le messie – mais comme le repris de justesse d’un Front pour l’unité rassemblant encore toutes ses tendances. Toutefois, Harold Martin était le grand absent du rendez-vous de La Foa…

 

Un seul être vous manque mais tout n’était pas dépeuplé, ce jeudi 17 avril, dans le centre socio-culturel de La Foa. En effet, parmi les têtes d’affiche de cette liste Rassemblement-FPU tirée par Cynthia Ligeard, un grand absent : le maire de Païta, contraint et forcé à rester chez lui pour s’occuper soi-disant du recours déposé par Frédéric de Greslan, surnommé « Travolta » par Ghislaine Arlie lorsqu’elle a expliqué l’absence d’Harold Martin au public.

Réel motif ou prétexte ? On peut légitimement s’interroger, tant la présence du président du gouvernement sur cette liste a été soumise à de sacrés impondérables et qu’elle s’est accompagnée par le sacrifice de quelques notables élus de l’Avenir ensemble. Il n’était donc pas là, il ne s’est pas exprimé, alors qu’il devait faire comme Tino Manuohalalo, Didier Leroux, Pierre Frogier et Cynthia Ligeard. Dans le contexte actuel, nul doute que le discours du repris de justesse n’aurait pas manqué d’intérêt.

Calédonie ensemble et Gomès fustigés

Pour le reste, les propos des différents intervenants ont été sans surprises. A l’exception de la proposition de Pierre Frogier dévoilée à La Foa, les habituels poncifs du Rassemblement-FPU basé sur le « projet politique ambitieux que doit être un troisième accord ». Le sénateur est même allé jusqu’à le qualifier d’accomplissement, « un prolongement naturel de Matignon et de Nouméa pour dire comment on installe durablement la Nouvelle-Calédonie dans la France ». Mais au-delà des mots, rien sur les réels contours de cet accord.

De son côté, Didier Leroux s’est étonné de s’exprimer devant autant de militants du Rassemblement, alors que Tino Manuohalalo a vivement critiqué Philippe Gomès. Avec d’autres termes, Cynthia Ligeard a également consacré une bonne partie de son allocution, avant de présenter ses colistiers, à une attaque en règle des « mensonges » et de la « calomnie » de Calédonie ensemble. A n’en point douter, la campagne s’annonce virulente. Vivement le débat télévisé de la Province sud…

Th. S.

Une réflexion sur “Sans Harold

  1. En utilisant l’appellation « Repris de justesse » vous auriez pu rendre à Coluche ce qui lui appartient, en le citant. Peut être, êtes vous trop jeune pour l’avoir connu ? Ceci n’enlève rien à vos articles sur ce qui s’est passé à La FOA, ce soir. Le contenu du compte rendu qu’une amie m’en a fait concorde en tout point avec ce que vous relatez avec précision.
    J’espère que vous n’abuserez pas, cette fois encore de votre pouvoir de modérateur comme vous l’avez fait sur un de mes récents commentaires sans jamais m’en donner l’explication.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s