Martin encore dans le viseur des éleveurs

Martin encore dans le viseur des éleveurs
Harold Martin a même réussi à se fâcher avec les éleveurs.

Harold Martin a même réussi à se fâcher avec les éleveurs.

Il y a quelques semaines, le gouvernement Martin a décidé de faire deux poids deux mesures dans les primes accordées au éleveurs : 220 francs au kilo lorsque vous passez par l’OCEF ; 180 francs lorsque votre bête est tuée chez un petit boucher. Sans surprise, ces 40 francs de différence ne passent pas du tout dans le monde de l’élevage. Du côté de Bourail, notamment, où il y a quelques petits bouchers, cette discrimination reste en travers de la gorge des nombreux professionnels de cette filière.

Ils se demandent naturellement si tout n’est pas mis en œuvre pour privilégier l’OCEF afin qu’il devienne un passage avantagé et obligé, lésant et laissant les autres dans l’expectative. Après la hausse accordée aux éleveurs qui perturbent tant les bouchers dans le cadre de la vie chère, voilà une prime qui fait également polémique. Harold Martin réussit donc le bel exploit de terminer sa mandature en étant également dans le collimateur des éleveurs, un monde de la Brousse dont il se targue pourtant d’être encore un digne représentant. Pour combien de temps ?

Th. S.

2 réflexions sur “Martin encore dans le viseur des éleveurs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s