Martin : un réel apport ou un mauvais sort ?

Martin : un réel apport ou un mauvais sort ?

Même si le président du gouvernement a réussi à se frayer un chemin sur la liste de Cynthia Ligeard, sa présence ne manque pas de susciter le débat. D’autant que le contexte ne lui est guère favorable…

 

Double mise en examen, recours contre son élection municipale, bilan très morose à la tête du gouvernement, parti en phase de disparition… Franchement, Harold Martin aurait pu rêver meilleur contexte pour aborder cette élection provinciale. Mais cette réalité est bel et bien là, âpre et incontournable, qui affecte autant l’homme que l’élu. Pour s’en convaincre, il suffit de le croiser et de le scruter : soucieux, presque ailleurs, même lorsqu’il est  présent en conférence de presse.

Naturellement, même si la liste de Cynthia Ligeard avait besoin d’expérience, on est en droit de se demander si ce choix était le plus pertinent. Le président du gouvernement, en sixième position, est-ce réellement un atout ? Nous n’en sommes pas convaincus, d’autant que le maire de Païta n’affiche pas un enthousiasme débordant. Ses soucis personnels prennent sans doute le pas sur les aspects euphoriques que peut revêtir une campagne électorale.

On en arrive même à se demander si les absences d’Eric Gay et de Georges Naturel, réélus au Mont-Dore et à Dumbéa, ne sont pas des erreurs stratégiques. Même loin des places éligibles, nul doute que ces deux présences auraient libéré Harold Martin d’un sacré poids : être l’unique héritier expérimenté sur lequel focaliser… Il n’empêche, Cynthia Ligeard en a décidé autrement, accordant au président du gouvernement une position préférentielle. Sera-t-elle pour autant essentielle dans ce scrutin ? Rien n’est moins sûr.

Th. S.

3 réflexions sur “Martin : un réel apport ou un mauvais sort ?

  1. C’est bonnet blanc et blanc bonnet, dans chacune des listes il y a des indésirables qui jouent davantage un rôle d’épouvantail qu’autre chose. Quelle llste aurait la prétention d’un capital sympathie en plus d’étre politiquement irréprochable ? Peut étre dans le monde merveilleux de Walt Disney 😉

  2. Excellent papier. Je partage l’analyse Dans le domaine électoral , 1+1 n’est pas égal à 2. Gaël Yanno l’a appris à des dépends au 2 eme tour des municipales La candidature Martin va faire perdre au FPU dans le sud plus de voix qu’elle ne va en apporter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s