Réformes et décolonisation des esprits au programme de Wamytan

Réformes et décolonisation des esprits au programme de Wamytan

Lors du grand meeting de clôture de la liste unitaire indépendantiste, jeudi 8 mai à la salle Veyret de Rivière Salée, le président du Congrès a rappelé les grandes lignes des actions à venir. Panorama…

Des drapeaux et un nombreux public dans une salle Veyret surchauffée.

Des drapeaux et un nombreux public dans une salle Veyret surchauffée.

Si, à quelques kilomètres de là, dans la salle Venezia du Nouvata, Philippe Gomès a indiqué que la solution consensuelle du Rassemblement était morte, Roch Wamytan, dans une salle Veyret bien remplie et colorée, a clairement laissé entendre, lui, qu’il n’y aura pas de troisième accord. Une façon comme une autre de répondre à celles et ceux qui évoquent cette perspective comme une divine planche de salut.

Présent aux côtés de tous ses colistiers vêtus de jaune – une couleur également utilisée par Paul Néaoutyine (UNI) dans le Nord –, la tête de liste « Pour une nation arc en ciel » a donc parler des incontournables référendums de l’Accord de Nouméa, ouvrant même la discussion, l’espace de ce meeting, sur « le double passeport » sans oublier les compétences régaliennes.

« Décoloniser dans sa tête »

Pour rebondir sur un des sujets d’actualité de ce jeudi 8 mai, Roch Wamytan a mis en parallèle les morts Kanak de la Guerre et la mise en berne du drapeau indépendantiste par le maire de Farino. « Où est le destin commun ? »… Visiblement, sur certains points, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir. Et pas seulement sur le terrain, mais également dans les esprits. Ainsi, évoquant également la désindexation, sur un ton plutôt humoristique, le président du Congrès a indiqué qu’il fallait « d’abord décoloniser dans sa tête ».

En résumé, le Grand chef de Saint-Louis a délivré un message politique conforme aux aspirations unitaires délivrées tout au long de cette campagne. Des grandes réformes connues – mais qui restent à être mises en œuvre – à l’ouverture sur le marche commun mélanésien du Fer de lance, tout en préservant ce qui marche, Roch Wamytan a fait l’inventaire des priorités de son camp pour cette dernière mandature de l’Accord de Nouméa. Que ce soit en Province sud, là où il se présente, ou à l’échelle du pays, là où les indépendantistes veulent de plus en plus compter.

Th. S.

8 réflexions sur “Réformes et décolonisation des esprits au programme de Wamytan

  1. Monsieur Wamytan on l’aime ou pas, mais lui au moins il n’a jamais caché ses intentions
    sur les réformes qu’il comptait appliquer.

    • ULK2014 pourquoi alors dans les meetings des loyalistes il n’y a pas le drapeau du pays KANAKY. LE DESTIN COMMUN SA MARCE DANS LES DEUX SENS.

      • Construisons notre nation ensemble Kanak, Caldoche, wallisien, futunien, tahitien, Vanuatais, Indonesien, Vietnamien ect…..
        N’oublions pas 1983 Nainville Les Roches ou le peuple Kanak nous à donné le droit de vote, le droit de nous exprimer dans notre pays.
        Alors moi je dis merci à tous ces grands Hommes KANAK de l’histoire de notre pays,
        Jean-Marie TJIBAOU, Yéyé, Pierre DECLERCQ, Eloi MACHORO, Marcel NONNARO…

  2. Le slogan de Wamytan : donnez l’argent et fermez votre gueule ! Il veut « refermer la parenthèse coloniale ». Mais ça veut dire qu’on revient en 1773 ??? C’est sûr que sur le plan de la santé ce sera la solution pour lutter contre l’obésité (52% de la population) et le diabète (12% de la population : record de Fronce).
    Et le cannibalisme ???

    • ULK2014, c’est toi qui parle de parenthèse coloniale, ce sont tes mots. la Colonisation fait partie intégrante de notre histoire, de l’histoire de ce pays et elle se reflète bien notre le paysage de notre pays, dans notre nation « arc en ciel », c’est un véritable projet sur notre Calédonie Kanaky ou quel que soit le nom qu’on lui donnera, qu’il faut débattre. Commentez sur ces enjeux implique une réflexion et non pas balancez des choses qui ont ni queue ni tête, ce que l’on te demande si toi personnellement tu a des attentes, un réel projet pour notre pays, toute opinion que ce soit, une Calédonie Kanaky dans la France ou indépendante, et savoir ce que cela implique dans les 2 cas, les avantages et les inconvénients que la France et la Calédonie a à rester dans la nation française ou à devenir indépendant. Il faut se baser sur des données réelles et non pas sur des commentaires non fondés, sur un ramassis de « connerie » excusez du terme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s