2009-2014 : le comparatif par commune dans le Sud

2009-2014 : le comparatif par commune dans le Sud

Pour mieux appréhender l’érosion de l’électorat du Rassemblement et de l’Avenir ensemble, ainsi que la progression de Calédonie ensemble, l’analyse des résultats et des chiffres, commune par commune, entre 2009 et 2014, est éloquente. Bilans…

 

1SudBoulouparis

 

Dans la commune d’Alain Lazare, force est de constater une chute vertigineuse en cinq ans pour le parti de Pierre Frogier dont les voix de 2009, ajoutées à celles de l’Avenir ensemble, ont été réduites de moitié en 2014 pour le FPU. En face, une ascension fulgurante pour Calédonie ensemble qui a certainement récupéré une bonne partie des voix de l’électorat municipal de Pascal Vittori, très déçu de ne pas retrouver son candidat sur la liste de Cynthia Ligeard. A Boulouparis, comme dans tant d’autres communes, la liste unitaire indépendantiste a fait mieux qu’il y a cinq ans.

 

 

 

2SudBourail

 

Dans la commune désormais gérée par Brigitte El Arbi, les mêmes constats pour le Rassemblement et l’Avenir ensemble, très en retrait en 2014. Et malgré la démission de Patrick Robelin, Calédonie ensemble améliore nettement son score de 2009. A Bourail, la liste unitaire de Roch Wamytan a également fait très fort, tout comme, à un degré moindre, l’UCF qui, partant pratiquement de rien, réalise un bon score, bien meilleur que le premier tour municipal de Carlo Bima (230 voix).

 

 

 

3SudDumbéa

 

Sans George Naturel sur la liste du Front pour l’unité, un nouveau score très en repli pour le Rassemblement et l’Avenir ensemble par rapport à 2009. De son côté, Philippe Gomès double la mise et réalise un bien meilleur résultat que Bernard Marant lors du premier tour des municipales (2 568 voix). De son côté, l’UCF fait moins bien que Gil Brial lors du premier tour des municipales (1 559 voix) et la liste unitaire indépendantiste réalise un bon score, sans doute amplifié par une partie de l’électorat de Muriel Malfar (1 038 voix au premier tour des municipales).

 

 

4SudFarino

 

 

La plus petite commune de Nouvelle-Calédonie, conquise en mars par Calédonie ensemble, a confirmé ce renversement de tendances le 11 mai, la liste de Philippe Gomès arrivant largement en tête devant le FPU de Cynthia Ligeard, pourtant soutenu par l’ancienne maire de Farino, Ghislaine Arlie.

 

 

5IlePins

 

 

L’une des rares communes où Calédonie ensemble est en recul dans le Sud. Mais à l’île des Pins, c’est bien évidemment la liste de Roch Wamytan qui réalise le meilleur score, loin devant tous les autres, le FPU devançant pour une fois Calédonie ensemble. Sans doute ce qu’il reste de l’effet Hilarion Vendegou, même s’il a été battu lors des municipales.

 

 

 

6SudLaFoa

 

Pas de surprise dans le fief de Calédonie ensemble qui réalise un meilleur score qu’en 2009 alors que le Rassemblement et l’Avenir ensemble sont en chute libre. A La Foa, il faut bien évidemment se demander où sont passées les voix de Lionnel Brinon lors du premier tour des municipales (399) qui, à l’instar de Pascal Vittori, a été laissé sur le bas côté lors de ces provinciales. Sans doute que Philippe Gomès en a récupéré une bonne partie…

 

 

7SudMoindou

 

La commune de Jo Peyronnet fait partie de ce centre calédonien dans lequel Calédonie ensemble est désormais très bien implanté. Le score de Philippe Gomès est donc encore en progression par rapport à 2009, alors que celui du Rassemblement et de l’Avenir ensemble est en chute libre. La liste de Roch Wamytan a réalisé un très bon score dans Moindou.

 

8SudMontDore

 

 

Le même constat dans la commune d’Eric Gay que dans celle de Georges Naturel. La liste de Cynthia Ligeard est en très net recul par rapport à 2009 alors que celle de Philippe Gomès est en notable progression. Et malgré le corps électoral gelé, le député de la seconde circonscription fait plus de voix que Monique Jandot lors du premier tour des municipales (3 600).

 

9SudNouméa

 

 

L’effet Lagarde a pleinement joué en faveur de Philippe Gomès qui, dans la foulée de la victoire municipale dans la capitale, réalise un excellent score, très proche du premier tour de la nouvelle maire de Nouméa (12 431). Le gel du corps électoral ne l’a donc pas trop affecté, au contraire de l’UCF qui avait recueilli avec Gaël Yanno, le 23 mars, 11 875 voix, donc bien plus que les 7 737 de Sonia Backes. En revanche, même s’il recule également dans cette commune, le FPU de Cynthia Ligeard a fait mieux que Gaby Briault lors du premier tour des municipales (5 284 voix).

 

 

10SudPaita

 

Ce qu’il n’était pas parvenu à faire en mars, sur le plan municipal, Philippe Gomès l’a réussi au niveau provincial : devancer Harold Martin dans son fief. A Païta, par rapport à 2009, Calédonie ensemble a doublé son score alors que le FPU, malgré la présence du maire réélu, est en net recul. En outre, la liste de Cynthia Ligeard réussit un bien plus mauvais score que le premier tour municipal d’Harold Martin (2 671 voix). De son côté, la liste unitaire indépendantiste fait encore le plein dans cette commune.

 

 

11SudPoya

 

Dans la foulée de la victoire de Yasmina Metzdorf lors des municipales, Calédonie ensemble s’impose également dans ce bout de Sud de la commune à la frontière si particulière. Comme un peu partout dans cette Province, la hausse de l’un doit être corrélée à la baisse des autres, un Rassemblement et un Avenir ensemble qui ont encore perdu près de la moitié de leur électorat dans Poya sud.

 

 

12SudSarraméa

 

Une autre des rares communes où Calédonie ensemble est en recul par rapport à 2009. A Sarraméa, ce scrutin provincial a confirmé la présence d’une large majorité indépendantiste puisque la liste de Roch Wamytan recueille 212 voix. Ce résultat aura-il des incidences municipales dans un Sarraméa géré par Alexandre Némébreux à la tête d’une majorité très fragile ? Voire… Quoi qu’il en soit, il ne reste plus grand chose du Rassemblement dans cette commune, puisque même la nouvelle UCF le devance grâce à la présence Jean-Charles Moglia.

 

13SudThio

 

 

Dans cette commune, Calédonie ensemble est en très net recul. La retraite de Thierry Song peut-elle expliquer à elle seule cette tendance ? Nous n’en sommes pas convaincus. Mais à Thio, la liste unitaire indépendantiste a transformé l’essai municipal avec l’élection de Jean-Patrick Toura. Roch Wamytan fait même mieux (898 voix) que le score du nouveau maire de la commune (708) mais moins bien que l’addition de ce score avec celui d’Odette Moindou (223 voix).

 

 

14SudYaté

 

 

Dans ce bastion indépendantiste de la Province sud, la liste unitaire de Roch Wamytan fait le plein des voix alors que Calédonie ensemble, sans doute grâce à l’apport d’Eliane Atiti, fait encore mieux qu’en 2009. Sans surprise, à Yaté, comme dans beaucoup d’autres communes, le Rassemblement et l’Avenir ensemble régressent.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s