Le MEDEF-NC alerte, sur l’urgence à prendre une décision, concernant l’activité de Vale-NC vis-à-vis de ses sous-traitants et fournisseurs

Le MEDEF-NC alerte, sur l’urgence à prendre une décision, concernant l’activité de Vale-NC vis-à-vis de ses sous-traitants et fournisseurs

Par le MEDEF-NC *

L’arrêt de l’usine de nickel de Vale-NC a des conséquences importantes sur l’emploi des nombreux sous-traitants et fournisseurs qui dépendent de l’industriel ; et si le cumul des salaires mensuels versés aux 1 300 salariés (1 milliard par mois), celui des 1 680 employés des fournisseurs et sous-traitants doit le dépasser.

Les incertitudes qui pèsent sur l’avenir de l’usine et une date de reprise ont amenés les fournisseurs et sous-traitants à se manifester auprès du MEDEF-NC pour témoigner de l’urgence à décider du sort réservé à un ensemble d’activités dont le périmètre économique cumulé est bien plus important que les seuls emplois de l’usine.

Concrètement, les paiements des factures aux sous-traitants ou fournisseurs sont reportés, les contrats commerciaux sont suspendus. Cette situation, dite deforce majeure par l’industriel, engendre des conséquences immédiates qui sont graves pour les entreprises et leurs salariés.

Le MEDEF-NC alerte ainsi sur une situation qui est en train de s’aggraver de jours en jours – c’est un effet boule-de-neige sur plusieurs secteurs d’activité qui se produit actuellement et en matière sociale des mesures vont devoir être prises rapidement :mise en congé, mise en chômage technique ; non renouvellement de contrats de travail etc. ; tout cela dans une période économique déjà très fragile.

Nous sommes face à un risque économique et social majeur car en fait, s’est-on aussi interrogé sur le coût d’une telle crise pour la Nouvelle-Calédonie ( : pour les contribuables, et les organismes sociaux) ? Les effets en cascade obligent à une réaction rapide des autorités politiques : la décision sur les suites à donner doit être prise dans les plus brefs délais, dans l’intérêt de l’outil industriel, des entreprises et des salariés.

* Communiqué publié ce jeudi 15 mai.

3 réflexions sur “Le MEDEF-NC alerte, sur l’urgence à prendre une décision, concernant l’activité de Vale-NC vis-à-vis de ses sous-traitants et fournisseurs

  1. Cette situation, dite de force majeure par l’industriel, engendre des conséquences immédiates qui sont graves pour les entreprises et leurs salariés. » Dixit le communiqué du MEDEF.

    Qui a interdit l’activité de l’usine ? Un arrêté de la Pr. Sud.
    Qui gêne, voire, bloque les accès à l’usine par des barrages filtrants ? Les coutumiers alliés à certains politique.
    Mais qui touche le pactole tous les mois ? Les tribus de Yaté et l’île Ouen.
    L’île Ouen qui au passage demande la fermeture définitive de l’usine, en attendant ils n’ont pas craché sur l’argent durant toutes ces années et il faut aussi préciser que cet argent ne provient pas de la production locale puisque l’usine n’est toujours pas dans sa phase de pleine production.
    La Compagnie Créole chante « Au bal masqué ohé ! ohé !  » MAIS ICI ON EST AU BAL DES HYPOCRITES !!!

  2. Qui voudrait manger du poisson à l’acide (encore une fois…) ? pas moi…
    Et bien évidemment personne. Donc sûr que les coutumiers demandent la fermeture de l’usine, c’était prévisible et légitime. Et sûr aussi que, dans la foulée, la Province Sud réponde à leur demande. Prévisible aussi. Sûr que les défenseurs des travailleurs montent au créneau : légitime et prévisible. Sûr aussi que certains diront que les locaux ne sont pas compétents…

    Finalement ce sera un combat : coutumiers vs travailleurs… ou employés locaux vs employés importés…

    Et pendant que tous se battent et se divisent… y’en a un qui tire son épingle du jeu, haut la main.
    Peut-être que je psychote, mais quand-même, y’a quelque chose qui coince… parce qu’après toutes ces bizarreries liées à cette usine, moi je finis par me demander :
    Qui peut avoir intérêt à voir cette usine fermée ?
    Cette usine qui apporte de la richesse, du développement, des emplois……..
    Qui voudrait empêcher le développement du sud… sans porter le chapeau… en faisant porter le chapeau aux coutumiers (par exemple), vu que ce sont eux qui réagissent.
    Ou : qui voudrait tirer le sud vers le bas et tenir une bonne raison pour appeler à la rescousse je sais pas moi… le nord ? (il parait qu’ils ont trop de sous)… ou l’extérieur (il parait qu’ils sont plus compétents)…

    moi j’dis ça…. j’dis rien…

    • Moi , je voudrais bien connaître les causes exactes de ce nouvel incident…TOP secret? personne pour nous renseigner ,sujet tabou?
      soit l’usine est mal conçue et là ça peut justifier un arrêt pour déterminer la solution à trouver ,soit il s’agit d’une connerie humaine… contre la connerie , les solutions sont difficiles à trouver…soit il s’agit d’un sabotage…. par qui ?pourquoi?
      le patronat a bien raison : la fermeture pour retrouver le calme des petits oiseaux aurait des conséquences économiques et sociales dramatiques /seulement voila la décroissance serait une chance pour le pays n’est ce pas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s