Il y aurait de l’eau dans le gaz entre Backes et Yanno

Il y aurait de l’eau dans le gaz entre Backes et Yanno

Malgré le nouveau contrat de gouvernance, tout ne se passerait pas si bien, au sein de l’Union pour la Calédonie dans la France (UCF), entre la tête de liste des provinciales et le grand battu des municipales à Nouméa. Tensions…

 

Gaël Yanno est-il revenu en pôle-position au sein de son mouvement ? Si on se fie à la conférence de presse du vendredi 16 mai, lors de la présentation des grandes lignes du contrat de gouvernance scellé entre Calédonie ensemble, le Front pour l’unité et l’Union pour la Calédonie dans la France, on peut effectivement le penser. Car c’est bien lui, le battu des municipales de Nouméa, qui était aux premières loges, en compagnie de Cynthia Ligeard et de Philippe Gomès. Lui et pas Sonia Backes, la tête de liste de l’UCF le 11 mai dernier.

Pourtant, nous étions nombreux à penser, après la défaite de l’ancien Premier adjoint au maire de Nouméa, que le leadership, au sein de l’Union pour la Calédonie dans la France, avait changé et que ce nouveau revers de Gaël Yanno – deux ans après celui des législatives – l’avait condamné à être plus en retrait, derrière Sonia Backes. Sauf que les récents événements semblent démontrer le contraire puisque c’est encore l’ancien député de la première circonscription, et personne d’autre, qui se voit confier la présidence du Congrès.

En fait, la campagne des provinciales a mis en lumière l’image peu attractive de la « ministre » préférée d’Harold Martin, une tendance clairement remarquée, tant en dehors qu’au sein de l’UCF où certains se sont finalement rendus compte que Gaël Yanno passait mieux que Sonia Backes. Bien évidemment, ces constats ont généré quelques vives tensions, plus que jamais d’actualité. Il reste maintenant à savoir si le temps va finir par apaiser les esprits… En attendant, dans les coulisses, on évoque le portefeuille de l’agriculture, dans le futur gouvernement Ligeard, pour Sonia Backes. Le nom de Bernard Deladrière, pour le FPU, est également avancé pour faire partie du nouvel exécutif…

Th. S.

4 réflexions sur “Il y aurait de l’eau dans le gaz entre Backes et Yanno

  1. L’agriculture à Mme Bâclée?Mais c’est Marie-Antoinette au hameau de la Reine! Après Cartier Sud, ce sera Trianon!
    Il faudra que quelqu’un lui montre que les bananes ne poussent pas dans les arbres et la différence entre une chèvre et un bouc!

  2. C’est possible qu’il y ait de l’eau dans le gaz entre Brutus et Peggy, comme il y en a entre la mobylette et la futur exposée au musée Grévin tout comme il y en a entre Tuyénon et Goa etc, etc, etc…

  3. Pingback: Mise à l’écart, Isabelle Lafleur s’exaspère | l'Eveil calédonien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s