L’UC estime qu’elle sort renforcée

L’UC estime qu’elle sort renforcée

Outre la liste concoctée pour l’élection du gouvernement, que retenir du comité directeur de l’Union calédonienne de Ko We Kara ? Que son président affirme que son parti sort renforcé des derniers scrutins et que les relations tendues avec le PALIKA semblent immuables…

Daniel Goa, un président qui vise grand pour son mouvement.

Daniel Goa, un président qui vise grand pour son mouvement.

Il est toujours ardu de bien relayer le contenu des rendez-vous à huis-clos des partis politiques. Et avec l’Union calédonienne et ses nombreuses chapelles, retranscrire exactement les échanges et les débats relève souvent de la mission impossible. Ce samedi 24 mai, nous avons eu d’abord droit au discours d’ouverture du président du parti. Un propos plutôt ambitieux mais aussi un peu agressif de la part de Daniel Goa.

Ensuite, à l’issue de cette journée, l’UC a voulu insister sur la liste qu’elle va présenter lors de l’élection du prochain gouvernement. Onze noms et pas vraiment de surprises, si ce n’est le retour de Jean-Louis d’Anglebermes parmi les trois éligibles. En effet, l’ancien « ministre » du gouvernement Gomès est un proche du leader de Calédonie ensemble, ce qui peut laisser à penser qu’il pourrait servir de passerelle entre les deux partis. Toutefois, lorsque vous interrogez les leaders de l’UC sur cette hypothèse, pas de réponse, tout juste cette logique du choix des comités locaux qui ont tranché.

Des gestes sans contreparties

Enfin, le président de l’UC, au sortir de ce rendez-vous, s’est exprimé devant la presse. Daniel Goa a répété que son parti sort « renforcé » des scrutins municipaux et provinciaux, mais qu’il faut amplifier le travail pour progresser davantage. Et pour ce qui concerne les rapports avec le PALIKA, le maire de Hienghène estime que les gestes de son parti, notamment en Province des îles avec Charles Washétine et dans le Nord avec le vote en faveur du président sortant, n’ont pas trouvé de contreparties.

Le président de l’Union calédonienne a également profité de l’occasion pour rappeler ce que Paul Néaoutyine a décrété pour légitimer ses distances avec l’UC : « Nous ne partageons pas la même vision pour la sortie de l’Accord de Nouméa. » Une divergence qui laisse encore pantois Daniel Goa, à la fois déterminé à avancer comme il se doit dans cette dernière mandature et résigné face à l’entêtement du leader du PALIKA. Cependant, dans les rangs de l’Union calédonienne, ils sont nombreux à croire que les avis tranchés du président de la Province nord ne sont pas forcément tous partagés par les autres élus de son mouvement. Une appréciation qui demande bien évidemment à être vérifiée dans la réalité…

Th. S.

2 réflexions sur “L’UC estime qu’elle sort renforcée

  1. Renforcée ? mais dans quel sens ? Le résultat des urnes est une chose, mais cela demeure très aléatoire.
    L’U.C sera renforcée le jour où elle trouvera un leader crédible, connu et reconnu.
    Vu les profiles actuel, on est en droit d’en douter.
    Mais à leur décharge, les autres mouvances sont dans le même tunnel…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s